Les trois quarts des Français jugent par ailleurs que les écarts de salaires sont trop importants dans les grandes entreprises, selon un sondage de l’ONG Oxfam.

70% des Français sont favorables à la publication des écarts de salaires par niveau dans les grandes entreprises, révèle un sondage Harris Interactive* pour Oxfam, que France Inter dévoile mardi 2 octobre.

Les trois quarts des Français jugent par ailleurs que les écarts de salaires sont trop importants dans les grandes entreprises. Les députés doivent débattre cette semaine à l’Assemblée nationale des nouvelles obligations de transparence sur les salaires dans les entreprises de plus de 1 000 salariés, dans le cadre de l’examen de la loi Pacte.

La transparence salariale encore très rare en France

À l’heure actuelle, le revenu moyen des salariés d’une grande entreprise est relativement accessible. Cependant, il est difficile d’obtenir des données plus précises. Si certaines entreprises ont déjà mis en œuvre des politiques de transparence salariale, permettant par exemple aux salariés de se situer au sein de leur service ou de leur métier, la publication des salaires moyens par niveau dans l’entreprise est rare.

Le gouvernement propose, dans un amendement au projet de loi Pacte, d’obliger les entreprises de plus de 1 000 salariés à publier le salaire médian, soit le salaire qui divise les salariés d’une entreprise en deux parties égales, 50% touchant plus et 50% touchant moins.

Cette méthode est critiquée par l’ONG Oxfam, car elle ne permettrait pas de mesurer les écarts réels entre les bas et les hauts salaires, ainsi que leurs progressions respectives. Si les États-Unis l’ont récemment adoptée, le Royaume-Uni vient, lui, de voter pour une publication du salaire par quartile à partir de 2019.

*Sondage Harris Interactive réalisé les 25 et 26 septembre auprès de 2 000 personnes pour le compte de l’ONG Oxfam.

Source : France Info

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires