Plusieurs ZTI ont été annulées par le tribunal administratif parce qu’elles ne se justifiaient pas et donc le travail du dimanche non plus. Le Gouvernement a trouvé des parades.

Ce mois de mai, suite à la décision du tribunal administratif d’annuler des ZTI (Zones touristiques Internationales) à Paris et Dijon, nous écrivons : « le tribunal administratif de Paris a annulé 3 ZTI à Dijon, Paris Maillot-Ternes et Paris Saint-Emilion Bibliothèque avec pour obligation de rétablir le repos dominical dans ces secteurs… sauf si le Gouvernement fait appel dans les 4 mois.

Le Gouvernement semble avoir trouvé une parade qui lui éviterait de faire appel : contourner les règles d’ouverture des magasins le dimanche en les modifiant !

C’est ainsi qu’à l’issue de la 3ème réunion du Conseil interministériel du tourisme – CIT, jeudi 19 juillet, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé « vouloir réviser le périmètre des trois ZTI annulées par le tribunal administratif de Paris et celle de Dijon. »

De là à faire de Paris une seule ZTI, il n’y a qu’un pas. Ainsi, 7 jours sur 7 (et pourquoi pas 24 heures sur 24 ?), fini le repos des salariés et aussi la tranquillité des habitants. Le tourisme avant tout.

En effet, en annexe du dossier de presse il est prévu « des solutions pour les 4 ZTI annulées ET l’ouverture de travaux pour de nouvelles ZTI » !

Ceci grâce à la loi El Khomri (ministre du travail de François Hollande) du 6 août 2015. Celle-ci permet l’ouverture dominicale des commerces notamment en créant des ZTI. D’autres possibilités existent comme l’indique le journal L’Humanité dans cet article : Cliquez-ici

Affaire à suivre…

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires