En 2011, l’hôtel de la Marine, délesté de ses militaires, a failli être vendu, avant que l’Etat ne se ravise.

Sept ans plus tard, le splendide bâtiment situé place de la Concorde à Paris est en passe d’accueillir… l’émirat du Qatar, pour vingt ans. Selon Le Monde, le Centre des monuments nationaux (CMN), qui gère le lieu, serait près de signer une convention avec le pays de 2,5 millions d’habitants, afin que le Qatar y présente, par roulement, pendant vingt ans la collection d’art Al-Thani, du nom de la famille régnante.

Le coût de la transaction ? Pas moins de 20 millions d’euros.

Depuis une décennie, le Qatar tente de s’implanter à Paris. Son acquisition la plus spectaculaire est évidemment celle du club de football du Paris-Saint-Germain, en 2011, pour 50 millions d’euros.

Peu à peu et plus discrètement, l’Etat gazier est également en train de faire main basse sur l’immobilier dans les beaux quartiers parisiens, à coups de millions.

La liste des lieux rachetés par l’émirat ces dernières années dans le triangle d’or de la capitale est impressionnante : le Royal-Monceau Raffles (acquis en 2012 pour 250 millions d’euros), le centre des conférences internationales (acquis en 2008 pour 400 millions d’euros), l’immeuble « Virgin » de 27.000 mètres carrés situé sur les Champs-Elysées (500 millions d’euros en 2012), l’hôtel d’Evreux, place Vendôme (230 millions d’euros en 2003), l’hôtel de Coislin, rue Royale (250 millions d’euros), l’hôtel Lambert de l’Ile-Saint-Louis (60 millions d’euros en 2007), l’immeuble du Figaro, boulevard Haussmann (600 millions d’euros en 2012), le Grand Hôtel, près de l’Opéra (330 millions d’euros en 2014).

En tout, la famille Al-Thani posséderait quelque 35.000 mètres carrés de propriétés sur les Champs-Elysées. En juin 2016, Marianne révélait que la valeur totale des actifs du Qatar en France dépassait les 3,3 milliards d’euros.

Source : Marianne

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires