Événement rarissime dans l’histoire de la Ve république, mardi, le président de la République a avancé la date du Conseil des ministres pour pouvoir s’offrir des vacances. Ouest France vient de révéler où Emmanuel Macron et son entourage ont choisi de se ressourcer.

Mardi, on apprenait qu’Emmanuel Macron avait besoin de « gérer l’effort » selon son entourage. Mais des témoignages discordants dans la majorité soulignent que le premier personnage de l’État « a pris cher » et « maigrit à vue d’oeil ». Le président s’est donc préparé un agenda vierge : aucun rendez-vous, aucun événement, aucune intervention de programmés pendant quatre jours.

Selon Ouest-France, le couple Macron pourrait se réfugier, loin des tracas de la vie parisienne, de la montée d’une vague de protestation contre la hausse des prix des carburants ou encore du désarroi des salariés d’Ascoval, à Honfleur.

Un hôtel à 1 500 euros la nuit

Jeudi à dimanche, le président, toujours selon les informations de nos confrères, passerait ses journées à se relaxer à la Ferme Saint-Siméon. Un établissement proposant des suites avec vue sur l’estuaire de la Seine à 1 500 euros la nuit, un luxueux spa avec des soins bio à base de pommes de Normandie et un restaurant gastronomique tenu par Sébastien Faramond et Jacques Miximin (le homard, son risotto à la truffe d’été et le jus carotte-citron vert y coûte 78 €). L’établissement est également doté d’une piscine couverte, d’un jacuzzi et d’une salle de sport.

Pas une première

Le président ne sera surpris ni par le coût du homard ni par le prix des suites. Il y a déjà résidé, il y a un an, avant de se rendre à la Transat Jacques Vabre pour assister au baptême du bateau Initiatives cœur, parrainé par l’astronaute Thomas Pesquet.

Un retour aux affaires à Saint-Saulve ?

Selon le Figaro, à son retour, Emmanuel Macron, pourrait visiter l’aciérie d’Ascoval de Saint-Saulve en marge de son déplacement pour le centenaire de la Première Guerre mondiale. Un dossier pour lequel le chef de l’État à un «grand intérêt» et «espère une solution positive». Mais cette visite divise dans l’entourage du chef de l’État : « «Il y a des gens pour et il y a des gens contre», assure la communication de l’Élysée au Figaro.

Source : La Voix du Nord

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires