Le montant de la taxe d’habitation 2018 augmente pour certains parmi les 20% de contribuables -célibataires ou plus aisés- non concernés par le dégrèvement de 30% promis aux foyers plus modestes dès cette année. Plus de 5680 communes ont augmenté leur taux en 2018.

À l’heure où arrive dans les boîtes aux lettres l’avis d’impôt sur la taxe d’habitation 2018, certains contribuables vont avoir une (mauvaise) surprise. Des hausses parfois importantes de cet impôt sont déjà constatées notamment par les contribuables non concernés par l’allègement de 30% promis dès cette année aux foyers les plus modestes. Environ 80 % des ménages doivent bénéficier de la mesure, soit près de 22 millions de foyers, sachant que le dégrèvement sera de 65 % en 2019, pour parvenir à 100 % en 2020.

Les contribuables exclus du dégrèvement de 30% en 2018 sont ceux dont le revenu fiscal de référence atteint 27.000 euros pour la première part de quotient familial. Ce revenu est majoré de 8000 euros pour les deux demi-parts suivantes et de 6000 euros pour chaque demi-part suivante à compter de la troisième.

5680 communes ont augmenté leur taux en 2018

Interrogé sur BFMTV, Eric, un contribuable parisien, célibataire et dont les revenus sont légèrement supérieur au plafond de 27.000 euros de revenus fiscal annuel de référence, a constaté une hausse très conséquente de 211 euros de sa taxe d’habitation 2018 par rapport à 2017.

Pour Nicolas Doze, éditorialiste économique sur BFMTV, « En dépit de la promesse du gouvernement de compenser à l’euro près les baisses de taxes d’habitation, évidemment, les communes anticipent déjà et elles augmentent la taxe pour ceux qui continuent à la payer ».

Selon un rapport parlementaire, si 24.250 communes ont conservé en 2018 le même taux qu’en 2017, 5680 communes ont augmenté leur taux pour cette année. Ce sont autant de villes où les contribuables citoyens pourraient voir le montant final de leur taxe d’habitation ne pas s’alléger autant qu’ils le souhaitent.

Cette taxe locale doit être supprimée pour tous les contribuables en 2021 ce qui fait craindre à certains que les communes compensent financièrement le manque à gagner fiscal sur la taxe foncière pour les années à venir.

Source : BFM

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires